Quelles sont les normes des chaussures de sécurité ?

Comment trouver des chaussures de sécurité adaptées ?

Vos chaussures de sécurité doivent être adaptées aux besoins de votre métier et de votre quotidien. Pour vous aider, nous allons vous énumérer les normes et vous expliquer à quoi elles correspondent.

Une protection légère

Il existe tout d’abord des chaussures de sécurité avec une norme 0B en ISO 20347 de protection légère. Elles sont adaptées au travail en sol plat et dans un environnement sec. Elles doivent être résistantes au glissement sur sol Acier et Glycérine.

Une protection de base

On trouve ensuite en ISO 20345 la norme SB et la norme S1. Elle correspond à des chaussures aux propriétés antistatiques, comprenant une absorption d’énergie au talon, avec une semelle résistante aux hydrocarbures et anti-perforation. Elles sont adaptées à un travail sur un sol plat et dans un environnement sec.

Une protection réglementaire

La norme S1P (ISO 20345) est adaptée aux salariés exposés à un environnement sec et un sol à risque. Les chaussures devront avoir des propriétés antistatiques, comprendre une absorption d’énergie au talon, avoir une semelle anti-perforation et résistante aux hydrocarbures.

Une protection intermédiaire

Pour travailler sur un sol plat mais dans un environnement humide, c’est la norme S2 qui sera à appliquer. Les obligations qu’auront la chaussure seront : des propriétés antistatiques, une absorption d’énergie au talon, une semelle résistante aux hydrocarbures, une matière tige hydrofuge.

Une protection renforcée

Pour travailler sur un sol à risque et dans un environnement humide, on optera pour une protection renforcée avec la norme S3. On rassemblera l’ensemble des propriétés possibles : des propriétés antistatiques, une absorption d’énergie au talon, une semelle résistante aux hydrocarbures et anti-perforation, une matière tige hydrofuge.

Des exigences additionnelles 

  • WRU : Pénétration et absorption d’eau de la tige
  • WR : Résistance à l’eau de la chaussure (pour les plombiers par exemple)
  • FO : Résistance de la semelle de marche aux hydrocarbures
  • HRO : Résistance de la semelle de marche à la chaleur
  • HI : Isolation du semelage contre la chaleur
  • CI : Isolation du semelage contre le froid
  • I : Chaussures isolantes électriquement (norme EN 50321)
  • ESD : Chaussures dissipatrices (norme EN 61340)
  • A : Chaussures antistatiques
  • C : Chaussures conductrices
  • AN : Protection des malléoles
  • M : Protection du métatarse
  • CR : Chaussure résistante à la coupure
  • E : Capacité d’absorption d’énergie du talon
  • P : Semelle résistante à la perforation

Comment s’assurer que votre paire de chaussures de sécurité est aux normes ?

La loi Européenne impose un étiquetage précis de la part du fabriquant de chaussures de sécurité. Il doit préciser sur son étiquette :

  • Son identification fabricant (nom de son entreprise)
  • Le N° de l’organisme notifié
  • La référence du produit
  • La protection : S1, S2…
  • La date de fabrication
  • Le pays de fabrication
  • La norme appliquée : ISO 20345 :2011 par exemple
  • La pointure
  • Le marquage CE qui confère le droit aux chaussures de circuler librement sur l’ensemble du territoire de l’Union Européenne.

Vous savez maintenant tout ce qu’il est bon de savoir à propos des normes pour les chaussures de sécurité. Vérifiez l’étiquetage de vos chaussures sans plus tarder !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *